L’activité du jour avait pour but d’informer nos adhérents ayant des projets d’extension de verger.

25 personnes présentes au verger par un temps exécrable (pluvieux et venteux, prémices d'une tempête)

Exposé Etude du sol

 1 – Etudier le sol avant plantation

Voici les conseils à observer lorsque l'on décide de planter des fruitiers

 -     choisir un sol sain, profond, à l’abri de gelées tardives jusqu’à mi-mai (elles peuvent détruire  la floraison)

-          évitez de planter après d’anciens vergers risque de pourridiés (maladie: champignons s'attaquant aux racines)

-          Evitez les terrains trop humides S’il y a excès d’humidité : planter sur butte

-          mettre en jauge si le délai de plantation est assez long. L'idéal est de planter le plus rapidement possible pour éviter le dessèchement des racines.

-          Creuser le sol pour analyser le profil : épaisseur de terre arable, qualité du sous sol

-          prévoir une analyse des constituants physiques (éventuellement) et chimiques du sol si projet important.

Fiche PH

Importance du PH

Le PH exprime le degré d'acidité ou d'alcalinité du sol. Le PH agit indirectement sur le développement des végétaux. Les sols calcaires atteignent un PH de 8,5 et plus. Les sols acides : possibilité d'un PH de 4 et moins. Neutralité : PH de 7. Généralement dans notre région les sols sont silico-argileux et acides.

Un PH trop bas se traduit par une mauvaise assimilation des différents éléments minéraux NP K+ oligos

Les conséquences sont les suivantes :

 Chloroses du feuillage, Mauvaise mise à bouton, Faible fertilité. Incidence sur certaines maladies, ex : hernie du chou-fleur

Un pH élevé, sol calcaire, limite le nombre d'espèces à cultiver.

Un excès de chaulage peut entraîner des blocages d'oligo-éléments, ex : manganèse et fer.

Plantes témoins : Sol acide : mousses, oseilles, digitales, fougères.

                  Sol calcaire : prêles, genévriers

Les sols s'acidifient naturellement, d'où la nécessité d'apporter des corrections.

Comment augmenter le pH : Apport de : Scories Goémon, Sable de mer, Maërl, Cendre de bois

Amendements calciques. Dosage : CaO : 1,500kg/10 m*soit 1500kg/ha ex : ch-mg

Comment baisser le PH : Apport de : Tourbe, Terre de bruyère, Terreau de feuille

En règle générale les plantes ont une échelle de PH relativement étendue, environ 1 point.

Indication de PH

Arbustes                           5 à 6,5

Plantes de terre de bruyère        4,5 à 6

Légumes                           5,5 à 6,5

Pommiers, Poiriers                 6 à 7

Le PH n'est qu'un élément, la qualité du sol et sa fertilité sont également à analyser.

2 - Période de plantation:

Il est possible de  planter à partir de la fin du mois de novembre, la plantation peut se poursuivre jusqu'au mois de mars. Dans notre région, il est plus judicieux de planter en novembre ou décembre l'arbre a le temps de refaire ses racines avant le printemps. Il est nécessaire de  planter toujours dans un sol bien ressuyé en dehors de périodes de gel.

3 - distances de plantation :

Les distances de plantation varient  suivant la taille du verger et la vigueur des arbres en conséquences il faut bien choisir le porte greffe adapté:

 -     Haute Tige (porte greffe franc) : 7m x7m ou 7m x 8m

-          Moyenne tige sur M106 : 4m x 4m ou 4x5m

-          Basse tige ou palissé Sur M9 : 2m x 4m

 4 – Trou de plantation :

-          Peut être ouvert longtemps à l’avance

-          Séparer l’humus de surface (20cm) de la terre de profondeur

-          Ameublir le fond du trou à la fourche-bêche permet aux racines de s’enfoncer plus  facilement

-          En cas de sous-sol argileux compact : planter sur butte

-          Il n’est pas utile de faire un trou trop profond

 -     mettre la terre riche en humus au contact des racines

 -     apport compost ou fumier bien décomposé au dessus du sol après plantation

-      recouvrir avec du BRF ou déchets de pelouse

Eviter les excès d’azote  qui favorisent le chancre et les maladies et maintenir le point de greffe au dessus du sol.

 

Plantation

 Nous avons ensuite planté un pommier de variété Avel Per dans le verger

 Technique utilisée à Locmaria le 19/11/2016

La technique utilisée s’inspire des deux techniques précédentes en tenant compte de la situation  du verger en zone de protection de captage d’eau :

-          arrachage de l’arbre à planter issu de la pépinière : découper le sol à 30cm de l’axe (essayer d’avoir le maximum de racines)

-          habillage des grosses  racines abîmées

-          décapage du gazon :1mx1m

-          trou : 60cm x 60cm x 50cm (à la limite de la terre jaune)

-          au fond du trou : épandage 1L de bochevo à bien mélanger et à recouvrir

-          au-dessus, épandage 200g de chaux magnésienne sur l’ensemble du trou puis bien mélanger

-          placer le tuteur côté vent dominant.

-          placer l’arbre dans le trou : le bourrelet de greffe à 10-15cm au dessus du sol

-          recouvrir les racines avec la terre de surface riche en humus 

-          épandre 1L de Bochevo sur le pourtour du trou puis bien mélanger

-          finir de combler le trou avec la terre restante en gardant une cuvette à la base de la tige

-           bien fixer l’arbre au tuteur de manière à ne pas blesser l'écorce

-          tailler les branches : supprimer 1/3 des pousses sur un œil extérieur, garder un tire-sève central, appliquer un mastic désinfectant sur les plaies dès que possible

-          arroser avec 10Ld’eau

-          vérifier l’étiquetage.

Eviter le dessèchement des racines entre l’arrachage et la plantation. éviter le contact des racines avec le bochevo

 Conseils après plantation:

-          Paillage à réaliser ultérieurement

-          Possibilité d’apporter du bochevo avant le paillage.

-          Surveiller les campagnols

-          Arroser si nécessaire  à partir du mois de mai-juin

-          protection contre le gibier 

Voir les photos

 Avalou Plabenneg organise la fête de la pomme à la salle Marcel Bouguen.

Cette année les stands de l'association sont:

Exposition de pommes à couteau et à cidre (environ 300 variétés).

Voir les photos de l'exposition de pommes

Démonstration de greffage et conseils pour bien entretenir son verger.

Démonstration de fabrication de jus de pommes, du broyage à la pasteurisation

Exposition de champignons par Jean-Noël Ballot

Vente de pommes du verger conservatoire de Plabennec

Identification de pommes par Jean-Pierre Roullaud

Concours de gâteaux aux pommes

Les divers autres stands sont:

Vente de jus de pommes, vente et fabrication de paniers, stands pépiniéristes Pépiflo et Pépinières des légendes, stand de cactées, exposition de ruche et vente de miel, stand d'outillage, vente de cidre, stands de l'association "Incroyables comestibles" et de l'association  "Graines de troc".

Nous avons enregistré 680 entrées payantes ce qui représente une bonne progression par rapport à l'an dernier. 15 gâteaux ont été apporté pour le concours, les 10 meilleurs ont été récompensé par des lots.

Plusieurs personnes ont apporté leurs pommes à identifier et la plupart ont été renseignées par Jean-Pierre Roullaud de l'association Arborépom.

Tout au long de la journée beaucoup de conseils ont été donné aux visiteurs passionnés par les vergers.

Trois démonstrations de fabrication de jus de pommes ont eu lieu pendant la journée avec pasteurisation du jus.

Merci aux 25 bénévoles qui nous ont aidés tout au long de la journée pour que cette fête  soit une réussite

Voir les Photos de la fête

Concours des gâteaux aux pommes:

Résultats des 3 meilleurs gâteaux

1 Ghislaine Berthou (Milizac)

2 Anne Canault (Plabennec)

3 Monique Loaëc (Le drennec)

 

Recette du gâteau vainqueur

TARTE AUX POMMES BOUQUET DE ROSES

1 pâte feuilletée

Compote : pommes, sucre, épices : gingembre, fève tonka

Bouquets : pommes à peau rouge (dans la recette initiale c’est 1 kilo de Pink Lady), sirop, sucre, épices : badiane, clous de girofle, cardamome

Faire cuire la pâte à blanc pendant quinze minutes.

Eplucher les pommes, les faire cuire avec un peu de sucre, mixer, ajouter du sucre si besoin et les épices.

Faire un sirop avec un litre d’eau, 80 g de sucre et les épices.

Couper les pommes en quartiers, enlever les pépins et les trancher à la mandoline (sur internet vous trouverez des variantes). Plonger les tranches de pommes deux minutes dans le sirop et les faire égoutter. Vous pouvez aussi les faire mettre dans de l’eau citronnée au micro-onde pendant deux à trois minutes.

Le plus difficile commence maintenant : prendre une lamelle de pomme et la tourner sur elle-même, ajouter autour les lamelles au fur et à mesure pour former la rose.

Etaler généreusement la compote sur le fond de pâte et « planter » les roses en commençant par le centre et couvrir le moule.

Refaire cuire quinze minutes en surveillant que ça ne colore pas trop.

             Bon Appétit !

 

 

Environ une quarantaine d'adhérents se sont retrouvés au verger pour la seconde cueillette de la saison.

Après  présentation du déroulement de l'activité du jour, les adhérents ont  ramassé l'ensemble des pommes restant au verger à la suite de la première récolte.

La première partie de l'activité consistait à ramasser les fruits tombés qui serviront à la fabrication de jus de pommes.

Ensuite nous avons cueilli les pommes restant dans les arbres,environ 750kg de pommes ont été cueillies et seront mise en vente à la fête de la pomme du 16 octobre.

Les pommes des portes greffes ainsi que les petites pommes invendables seront utilisées pour la démonstration de fabrication de jus de pommes lors de la fête. 

Les adhérents ont pu acheter quelques kg de pommes cueillies sur place.

Voir les photos de l'activité du jour