Environ 50 personnes se sont présentées au verger par un  temps couvert et un peu venteux.
Notre co-président Christian  a rappelé les techniques générales de taille des arbres fruitiers à pépins.
 
1 - Pourquoi tailler:
 Pour former un arbre à partir du scion
     Basse tige, moyenne tige, haute tige arbre de plein vent
 Pour soigner son arbre
       Eliminer les branches mortes, les branches chancrées
 Pour aérer l'arbre
Eliminer les branches qui se croisent pour éviter les blessures et chancre, les branches qui vont vers l'intérieur de l'arbre, les gourmands. Favoriser l'entrée de la lumière pour avoir de meilleurs fruits et favoriser le passage de l'air pour éviter les maladies des champignons (chancre, tavelure etc.)
 Améliorer la fructification
Adopter la taille trigemme pour favoriser l'apparition des bourgeons à fleurs et donc des fruits
 
2 - Matériel nécessaire à la taille:
  sécateur, serpette ou couteaux, scie, escabeaux
  alcool pour désinfection des outils, mastic désinfectant et cicatrisant,bouillie bordelaise +huile végétale
  Qualités d’un sécateur :
         -  Propre, très bien affuté et bien réglé 
         -  bien désinfecté
         -  la partie fixe (crochet) doit s’appuyer sur la partie du végétal à éliminer (écrasement)
 
3 - Epoque de la taille d’hiver:
   - après la chute des feuilles 
   - en dehors des périodes de gel
   - lorsque les bougeons à fleurs sont bien reconnaissables
   - au moment de la sève montante : les micro-organismes sont repoussés vers l’extérieur et la cicatrisation est plus rapide
   - généralement à partir de fin février jusqu’à début floraison : début avril
 
4 – Principes généraux de taille
   - Supprimer les branches qui se croisent, les branches mortes ou chancrées
   - Supprimer les gourmands rameaux verticaux
   - Dégager le centre de l'arbre pour favoriser l'entrée de la lumière
   - Tailler l'extrémité des charpentières au dessus d'un œil dirigé vers l'extérieur
   - Pratiquer la taille trigemme (à trois yeux) pour favoriser la fructification
   - Soigner les plaies de taille et les chancres sur les charpentières (huile+bouillie)
 
 Ensuite, par petits groupes d’adhérents les plus en confiance ont pratiqué la taille sur les arbres adultes du verger en
 mettant en pratique les explications données en début de séance.
 
 Christian a donné des explications complémentaires aux adhérents débutant la taille et en réalisant la taille sur certains pommiers.
 
5 - Organes visibles des fruitiers à pépins
  Avant de tailler il est nécessaire de connaitre les différents organes:
      
          Dard                                    Bouton à fleur                       Lambourde
     
Brindille couronnée                              Bourse                                     Coursonne
 
                     
6 - Circulation de la sève :
  La sève brute circule à partir des racines jusqu’aux feuilles ou elle s’enrichit pour devenir la sève élaborée
  La sève se dirige de préférence vers les extrémités des rameaux surtout les rameaux verticaux favorisant la formation de
  bois.
  Le but de la taille est de supprimer les gourmands et de favoriser la transformation des bougeons à bois en dards et
  ensuite en bourgeons à fleurs
  En taillant, on peut contraindre la sève à se répartir équitablement sur l’ensemble de l’arbre
  Remarque : L’hormone de croissance : appelée l’auxine, permet aux arbres de pousser en hauteur mais inhibe le
  développement des rameaux secondaires. Elle est localisée dans le bourgeon apical d’ou le nom de dominance apical.
  Si on raccourcit l’axe, on supprime le bourgeon apical et les bourgeons axillaires se développent.

7 – Taille de formation :
  1ère année :
  Sur scion d’un an, tailler pour obtenir un arbre:
     - Basse tige taille  à 60cm
     - Moyenne tige à 1m - 1,20m
     - Haute tige à 1,60 m
 Tailler au-dessus de la hauteur souhaitée de 3 fois 2 yeux bien formés
  2ème année :
    - Garder 5 à 7 charpentières
    - Si 3 charpentières, subdiviser par la suite en 6 ou 12
    - Tailler chaque charpentière à 60 cm du tronc pour les plus vigoureux ou à 30 cm pour les plus faibles au dessus des
      yeux latéraux bien formés
  3ème année :
    - taille des charpentières au 2/3 sur un œil extérieur. L’arbre va s’ouvrir
    - Dégager le centre de l'arbre et laisser 2 ou 3 sous charpentières par charpentière
   Puis tous les ans, supprimez tous les départs de végétations le long du tronc, sous les charpentières. Des pousses peuvent
   parfois repartir du porte-greffe, vous supprimerez donc, également tous départs de végétation sous le point de greffe.
 
  Une fois l'arbre formé, le laisser se développer. Veillez seulement à maintenir le centre de l'arbre exempt de branche allant
  vers l'intérieur pour conserver un puits de lumière : suppression de branches fourchues, abîmées ou mal placées ; Il s'agit là
  plus d'un élagage que d'une taille.
  Pour bénéficier d'une production de fruits régulière, pensez à l'éclaircissage. Méthode qui consiste à ne garder qu'un ou deux
  fruits par bouquet floral. A pratiquer lorsque les fruits sont formés.
 
8 - Taille de fructification :
  Taille trigemme :
     - appliquer la taille tri gemme sur les rameaux de l'année, tailler à 3 yeux sur un œil extérieur
     - la 2ème année tailler le nouveau rameau à 1 œil
     - la 3ème année couper au ras des boutons à fleur
9 – Opérations minimales tous les ans :
     Nettoyage: Supprimer les branches mortes, celles qui s’entrecroisent, les fruits momifiés
     Taille des gourmands: végétation stérile
     Eclaircissage: supprimer les branches poussant vers l’intérieur
     Tour de l’arbre : réduire la longueur des branches principales
     Rabattre les coursonnes: formation des fruits près de la branche principale (plus les fruits sont proche de la
     charpentière mieux ils sont alimenter en sève)
     Tailler systématiquement au-dessus d’un bourgeon tourné vers l’extérieur
     Réduire la longueur des charpentières si nécessaire
 
 
Nota: Il est important de pratiquer pour acquérir les techniques de taille
retrouver les techniques en regardant la vidéo ICI
 
Un reportage en langue bretonne a été effectuée par La radio Arvig FM, émission animée par Iffig Calvez à laquelle ont paricipé Jean-Noël Ballot et Robert Roudaut membres de l'association Avalou Plabenneg  Ecouter l'émission
 
La sixième foire aux greffons organisée par l'association Avalou Plabenneg s’est déroulé à la salle Marcel Bouguen de Plabennec de 10 h à 18 h. . Dès 8h les bénévoles ont démarré la mise en place des différents stands. Les greffons sont disposés dans des présentoirs où sont inscrits les noms des variétés. Les porte greffes sont installés dans le stand de vente.  Au centre de la salle une exposition  des variétés de pommes tardives est installée. Des planches explicatives diposées sur les grilles d'exposition et une bibliographie permettent aux visiteurs de se renseigner sur les techniques fruitières.
     
                                                Mise en place des divers stands
La foire a débuté à 10h, l'entrée est gratuite.
Avant de choisir les variétés, les visiteurs pouvaient découvrir et  goûter certaines variétés de pommes tardives ce qui peut être utile pour le choix des variétés de greffons.
Environ 160 greffons de pommiers et quelques greffons de poiriers et pruniers, abricotiers et cerisiers étaient mis à disposition.  Les listes des greffons disponibles classés par ordre alphabétique et par précocité fournissaient les informations nécessaires. Plusieurs documents relatifs à la pomologie étaient consultables. A partir des informations et des conseils des membres de l'association, les visiteurs pouvaient choisir les variétés et leurs greffons correspondants.
Les greffons sont fournis gratuitement, l'un des buts de l'association est de diffuser les variétés anciennes et locales vers un large public.
Ensuite les visiteurs avaient la possibilité d'acheter les porte-greffes adaptés aux variétés choisies :
M9, M106, M111, Bittenfelder, Malus communis pour les pommiers
Cydonia, et Pyrus communis  pour les poiriers.
Prunus armeniaca et Prunus cerasifera myrobolan pour les abricotiers et les pruniers
Prunus persica sylvestris pour les pêchers
Prunus Avium pour les cerisiers
Castanea Sativa pour les châtaigniers.
Environ 1200 porte-greffes ont été vendus. 
 
    
                                                  Le stand greffage 
Dès l'ouverture le public est apparu en nombre important à la recherche de variétés désirées  et le stand de greffage a attiré beaucopu de monde, un grand nombre de visiteurs désiraient faire greffer leurs variétés sur place. 
Pour la jpouirnée nous avons enregistrées  450 entrées.
La journée fut un succès grace aux 40 bénévoles qui assurent le fonctionnement de la foire, et cette année encore nous avons remarqué que plusieurs personnes relativement jeunes sont venues se procurer des greffons ce qui est de bonne augure pour l'avenir et laisse à penser que notre activité présente un intérêt réel.
 
Revue de presse
 
Présentation de la foire: télégramme du 20 février
      
 
retour sur la foire: Télégramme du 25 février
     
Ouest-France du 4 mars