Origine. - Ancienne et inconnue. Toujours confondue avec Royale d'Angleterre, à laquelle d'ailleurs elle ressemble beaucoup, mais elle est séparée de celle-ci par six mois d'époque de maturité.  Retrouvée et authentifiée chez MM. Grisard frères, pépiniéristes, à Albertville et à Saint-Sigismond (Savoie).

Fruit moyen à sur moyen, un peu plus large que haut, plus ou moins asymétrique, plus ou moins irrégulier en son contour, mamelonné vers l'œil.

Epiderme jaune-paille, mi-rugueux, voilé ou marbré légèrement de fauve, lavé de rouge brillant à l'insolation avec ou non quelques rayures d'un rouge plus foncé, maculé de gris-bronzé autour du pédicelle.

Œil assez grand, ouvert ou mi-clos, inséré dans une cuvette large, peu profonde, plissée ou côtelée.
Pédicelle moyen ou court, fort, implanté dans une cavité large, évasée et généralement profonde.
Chair blanc jaunâtre, mi-tendre à maturité, mi-juteuse, sucrée, parfumée

Maturité : de décembre à fin mars

Intérêts principaux : Pomme de garde par excellence. Excellente en pâtisserie et à la cuisson.

Appréciation : Bonne puis très bonne en fin de maturité.  grosse pomme, juteuse,

Reinette d’Angleterre : Pomme ressemblant, au goût, à la reinette grise du Canada, à la différence près qu’elle n’est que moyennement sensible aux maladies. C’est une très bonne pomme à couteaux, à chair tendre, fondante, acidulée et très juteuse. Elle se cueille début novembre et se consomme de début décembre jusqu’en avril. Variété rustique à cultiver en situation sèche et ensoleillée.

    Voir arbre au verger C32